Accueil à quatre mains Perdu en Crête – sur un dessin de Pierre Rosin

Perdu en Crête – sur un dessin de Pierre Rosin

0
0
103

perdu en crête - pierre rosin

La fourmi tire son fil dans la mémoire-coquillage

et l’aube s’irise du reflet des souvenirs

dans la forêt remembrée

.

Comme les ailes d’un papillon

se déplissent les feuilles-mots

dans la pelote du cocon

où leur frisson de soie agite le passé

sur le dédale sans pensée

.

La doulce douleur brode sa pluie de mai

sur les plaies qui s’effacent dans les lobes nacrés

de la mémoire-cicatrice.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans à quatre mains

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La Dernière Oeuvre de Phidias (extrait)

à lire dans Capital des Mots (cliquer sur le lien ) :  http://www.le-capital-des-mots.fr/2…