Accueil images Lettre d’E.(urydice)

Lettre d’E.(urydice)

0
0
97

les araignées de la mémoire (1)

C’est le soir

l’ombre est un buvard

pour tes mots

mes beaux absents

 

Les mots ne t’appartiennent pas

ils traversent les coeurs

poreux

s’écoulent s’épanchent le long

des artères

fleurissent au bout de la langue

puis s’évaporent dans l’espace

avec la houle des marées

l’amère caresse

des vagues

 

J’écris d’un autre temps

d’un autre lieu

les mots traversent mon présent

et m’enveloppent de leur soie

 

L’araignée du souvenir tisse la langue.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
  • J’apprivoise les ombres / Addomestico le ombre

    j’apprivoise les ombres chaque jour un peu plus je m’enfonce en leur monde et …
  • Seuils

      Seuils   portes entrebaillées sur l’absence passages vers nulle part mél…
  • Dans l’outre-monde des paroles

        Le chemin s’éboule dans l’outre-monde des paroles Chaque pas soulève une p…
Charger d'autres écrits dans images

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Paysages Intérieurs, à lire dans Le Capital des Mots, d’Eric Dubois

Cliquer sur le lien :   http://www.le-capital-des-mots.fr/2014/11/le-capital-des-mots…