Accueil à quatre mains « ÎLE », livre pauvre avec un collage de Ghislaine LEJARD

« ÎLE », livre pauvre avec un collage de Ghislaine LEJARD

0
0
113

ile avec ghislaine lejard

L’île

s’ouvrait comme un fruit

inaccessible et bleu

 

ou était-ce un nuage dont la croupe imitait

la douceur des collines couvertes de pommiers?

 

Rêverie hauturière qu’un mirage de mots

applique comme un baume

à tes lèvres de sel

 

 

Charger d'autres articles liés
  • Un autre regard sur Parme

    en réponse humoristique – clin d’oeil et détournement – au très beau liv…
  • Rêve pratique

    Je rêve… d’une bibliothèque, une vraie, spacieuse, avec des étagères bien rang…
  • « Memoria viva delle pieghe » in libreria a Parma

      Non avete ancora letto Memoria viva delle pieghe? Lo potete trovare (10 euros) dall…
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans à quatre mains

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Infinis Terrae, sur un livre-objet de Michèle Grosse

inspiré par les plis de l’éventail pris au coeur de l’Atlas :     &n…