Icare

0
0
121

2015-03-19 13-54-22_0088


                   L’oeil du monde palpite

Le vent ploie les oiseaux

    Qui

        te regarde encore

                    dans l’ombre qui s’étend?

 

Celui qui fixe la lumière

arrache des écailles d’ombre

           au soleil

 

           Le monde écharpillé –

Comment le rapiécer?

.

.

.

*

  • Le Pourquoi des ombres

    Merci à Florence Saint-Roch d’avoir accueilli ce poème dans son anthologie, sur la r…
  • J’apprivoise les ombres / Addomestico le ombre

    j’apprivoise les ombres chaque jour un peu plus je m’enfonce en leur monde et …
  • Adieu

      La maison s’envolait Loin Elle tirait sur les fibres de l’âme qu’…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans images

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« ÎLE », livre pauvre avec un collage de Ghislaine LEJARD

L’île s’ouvrait comme un fruit inaccessible et bleu   ou était-ce un nuage don…