Icare

0
0
62

2015-03-19 13-54-22_0088


                   L’oeil du monde palpite

Le vent ploie les oiseaux

    Qui

        te regarde encore

                    dans l’ombre qui s’étend?

 

Celui qui fixe la lumière

arrache des écailles d’ombre

           au soleil

 

           Le monde écharpillé –

Comment le rapiécer?

.

.

.

*

  • Adieu

      La maison s’envolait Loin Elle tirait sur les fibres de l’âme qu’…
  • La Cachée

      Couleur de violette, la lumière sourit Au coeur de l’îlot vert au feuillage bouclé…
  • LA SOURCE

       Un cheval est passé auprès de la fontaine  un crin bleu flotte encore aux épines des ro…
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans images

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Haïku d’Hiver

Les amours de pierre grelottent la neige feutre les coeurs meurtris le mien est glacé comm…