Accueil publication un mot de la poète Denise Desautels sur « La Dernière Oeuvre de Phidias »

un mot de la poète Denise Desautels sur « La Dernière Oeuvre de Phidias »

0
0
73

 

retrouvé parmi les mails que je range, et que je copie ici avec gratitude et fierté :

 

Denise Desautels
+À moi 

Chère Marilyne,

.
Dans ta façon de rêver ici, en écriture, «à la fin de Phidias et à sa dernière oeuvre», tu nous permets de rêver avec toi, de nous questionner surtout sur ce qui nous touche de si près, «l’improbable conjonction de / l’éphémère à l’éternel».

Il y a toujours aussi, si près, «Quelque tremblant fantôme» attaché, lié à nos objets les plus familiers.

Je te lis et te relis.

 

4ème de couverture

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans publication

Laisser un commentaire

Consulter aussi

The Rooflet and Other Poems

merci à Dominique Hecq pour cette publication dans le numéro 18 de la revue, intitulé &laq…