Accueil images LA SOURCE

LA SOURCE

0
0
332

CAGNES (la) (1)

 

 Un cheval est passé auprès de la fontaine
 un crin bleu flotte encore aux épines des ronces

 Une biche a posé l’empreinte d’un sabot
 sur la rive embourbée

 et les replis de l’eau sur la mousse étoilée
 emmêlent l’écheveau du réel et du rêve

 Dans l’arène du lit aux roulis d’or pâli
 l’eau chante en son babil de sable et de galets

 Au creux des mains je cueille
 le ciel qui s’y reflète

 et m’abreuve à la source
 où se déploie le monde.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans images

Laisser un commentaire

Consulter aussi

haïku… (13) détournement de vers : « foyer enfui /enfoui »…

ce foyer enfoui au fond de la mémoire - mon  soleil éteint …