Accueil poésie Alberto Bevilacqua – « L’ Adieu d’un humble christ sculpté par Antelami »

Alberto Bevilacqua – « L’ Adieu d’un humble christ sculpté par Antelami »

0
0
121

Parma (104)

 

La Déposition dans la cathédrale de Parme
douceur du passage comme d’une eau claire
sans raison d’être
et l’agonie d’un christ penché en bienveillance
sur une épaule humaine pour écouter
un simple silence terrestre
dans l’universelle concentration de lui-même

l’adieu
la touche délicate
du christ dans le coup ferme du ciseau
d’Antelami
… Verdi qui jadis
dans ce toucher, dans ce coup
trouva l’air
du désespoir de Rigoletto

(traduction Marilyne Bertoncini)

Charger d'autres articles liés
  • Un autre regard sur Parme

    en réponse humoristique – clin d’oeil et détournement – au très beau liv…
  • Rêve pratique

    Je rêve… d’une bibliothèque, une vraie, spacieuse, avec des étagères bien rang…
  • « Memoria viva delle pieghe » in libreria a Parma

      Non avete ancora letto Memoria viva delle pieghe? Lo potete trovare (10 euros) dall…
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Marché de la Poésie – 10-14 juin 2015 et un poème de Ming Di

  Mon blog va se reposer quelques jours, mais j’attends votre visite au stand 1…