Accueil poésie Alberto Bevilacqua – extrait de « Poema del Fango » (travail en cours)

Alberto Bevilacqua – extrait de « Poema del Fango » (travail en cours)

0
0
168
Alberto Bevilacqua - extrait de

affresco in San Giovanni – photo ©mbp

S’arrête où je ne sais

ma brise venue de rien
peuplant ma solitude
de trop de prémices
de printemps morts
pour déclarer j’en vis :
si je n’étais
moi aussi produit dans le temps
comme le chat qui s’ébat dans la cour
entre le toujours et le jamais
intermède
l’éternité
est fille des hommes
la complique la simplicité
de ces instants de rien

traduction M. Bertoncini

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Aube d’arc-en-ciel : mes mots sur un collage de Ghislaine LEJARD