Accueil traduction Hommage à mon amie, Judith Rodriguez

Hommage à mon amie, Judith Rodriguez

0
0
69

2015-02-11-14-05-38_0110

AU FOND DU JARDIN

 

De la lumière sous les tilleuls,

Ombre verte et secrète -

compost de gens qui n’y viennent pas

visité peut-être par des chiens

dans la crotte desquels il faut

bêcher là où ils chambardent les fougères.

 

L’amas des feuilles s’y épaissit, s’affaisse

et recule.

L’oiseau qu’un chat a blessé

et finalement traîné là

devient guenille sèche, léger

comme proie d’araignée.

 

Le coin où se rejoignent les clôtures

ajoute à l’abandon

Le tourniquet forant les feuilles

manque son but -

les opossums coupent à travers,

indifférents

aux événements domestiques.

 

Enclos en nul album

cet espace

invulnérable –

éveillé, inobservé. Nulle étiquette

n’indique où ni avec qui

vous êtes venu au fond du jardin.

(traduction Marilyne Bertoncini)

d’autres poèmes ici : 

https://www.recoursaupoeme.fr/la-poesie-de-judith-rodriguez/

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans traduction

Laisser un commentaire

Consulter aussi

After the Flood