Accueil traduction Hommage à mon amie, Judith Rodriguez

Hommage à mon amie, Judith Rodriguez

0
0
86

2015-02-11-14-05-38_0110

AU FOND DU JARDIN

 

De la lumière sous les tilleuls,

Ombre verte et secrète -

compost de gens qui n’y viennent pas

visité peut-être par des chiens

dans la crotte desquels il faut

bêcher là où ils chambardent les fougères.

 

L’amas des feuilles s’y épaissit, s’affaisse

et recule.

L’oiseau qu’un chat a blessé

et finalement traîné là

devient guenille sèche, léger

comme proie d’araignée.

 

Le coin où se rejoignent les clôtures

ajoute à l’abandon

Le tourniquet forant les feuilles

manque son but -

les opossums coupent à travers,

indifférents

aux événements domestiques.

 

Enclos en nul album

cet espace

invulnérable –

éveillé, inobservé. Nulle étiquette

n’indique où ni avec qui

vous êtes venu au fond du jardin.

(traduction Marilyne Bertoncini)

d’autres poèmes ici : 

https://www.recoursaupoeme.fr/la-poesie-de-judith-rodriguez/

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans traduction

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le Fiancé d’étoiles

Voici  voici venir des îles flottant au large des rêves mon fiancé d’étoiles mon ama…