Accueil poésie Gili Haïmovich – traduction en cours

Gili Haïmovich – traduction en cours

0
0
136

20190202_121835

J’ai le bonheur de traduire le livre « HUM » de mon amie Gili, pour Jacques André éditeur. Je les remercie tous deux de leur confiance.
Parmi les poèmes d’aujourd’hui, celui-ci qui me touche particulièrement : 

Mes Espèces

 

Si j’étais n’importe quel animal autre qu’humain
je n’aurais pas survécu jusqu’à ce jour,
dans ce milieu, trop chancelant pour être appelé jungle,
à peine une savane.

 Mon bonheur est sans expérience, sans pratique,
donc insipide, en fait.
J’aurais dû au moins être gazelle
pour m’échapper vite
sans être attrapée.
Ou une bonne-femme de neige, femme
qui font au contact de la chaleur.

 Si j’étais n’importe quel animal autre qu’humain,
Je n’aurais pas survécu.
Si j’ai réusssi, c’est seulement grâce à la bonté d’autrui.
Et je n’ai pas assez d’humain en moi
pour remercier suffisamment.

My Species

 

If I was any other animal but a human one,
I wouldn’t have survived so far,
in this habitat, too faltering to be called a jungle,
merely a savanna.

 My happiness is untrained, unpracticed,
therefore tamed, actually.
I should have been a gazelle at least
so I can run away
and not be chased.
Or a snowman, woman
to melt away to the touch of heat.

If I was any other being but a human one,
I wouldn’t have survived.
If I did, it’s solely thanks to the kindness of others.
And there’s not enough human in my being
to be thankful back for that.

 

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La Poésie est une Arme pour défendre l’Âme

Dans le numéro 156 de Recours au Poème, l’intégralité de mon entretien avec le poète…