Accueil poésie « Animae Digitali » – « Âmes digitales » de Luca Ariano – traduction (extrait)

« Animae Digitali » – « Âmes digitales » de Luca Ariano – traduction (extrait)

0
0
185

Dans le beau petit volume offert par Luca Ariano pour son anniversaire, un poème qui me touche parce qu’il rencontre des vers confiés aux éditions Transignum, sur l’effacement…

Pas de hasard en amitié, ni en poésie !

41141018870_571137392e_o

Chi iniziò prima il corteggiamento ?

Fu forse un atto brutale

l’incontro tra Sapiens e Neanderthal ?

Geni incrociati in quelle grotta,

perduti in quella piana…

Cosa rimarrà del vostro corpo ?

Carni intrecciate nella passione

scambiando umori, carezze

e sguardi intensi antichi come civiltà.

Lui non c’era, non ci sarà,

Lei nemmeno vide internet…

Marco Ulpio mai più tornò à Roma

nel suo soffice letto ;

oltre gli argini di quel fiume capì

che non avrebbe conquistato

più nulla… solo il nulla.

 

Qui a commencé à faire la cour ?

Ce fut peut-être un acte violent

cette rencontre entre Sapiens et Neanderthal ?

Des gènes croisés dans cette grotte,

perdus dans cette plaine…

Que restera-t-il de votre corps ?

Chairs mêlées dans la passion

échangeant humeurs, caresses

et regards intenses antiques comme la civilisation.

Lui n’était pas là, il n’y sera pas,

Elle n’avait même pas vu internet…

Trajan ne revint jamais à Rome

dans son lit douillet ;

Par-delà les berges de ce fleuve il comprit

qu’il n’aurait plus jamais

rien conquis… que le rien.

71867501_10215646938908133_8697714184953004032_o

Animae Digitali, Poesia, Luca Ariano, édizioni Foglio 2019, n°81 artigianale, in copertina, « Limite » di Martina Dalla Stella

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

SABLE au Printemps de la Francophonie à Alba Iulia (Roumanie)

Grâce à Sonia Elvireanu, traductrice du livre, et organisatrice de ce festival, SABLE, pub…