Accueil événement Parution de « LA NOYEE d’ONAGAWA »

Parution de « LA NOYEE d’ONAGAWA »

0
0
324

83992429_2285152548451366_6949413228464046080_n

Mon nouveau livre paraît, avec une belle préface de Xavier BORDES,  dans la collection POESIE XXI, qui a déjà accueilli La Dernière Oeuvre de Phidias, chez Jacques André éditeur -  je les remercie de permettre cette naissance.

Le livre est disponible sur le site des éditions, mais il est aussi en ligne sur les sites libraires et de vente en ligne.

Pour un exemplaire dédicacé, on peut me contacter (par messenger,  facebook ou mail).

Plus d’infos ici :

http://www.jacques-andre-editeur.eu/web/ouvrage/436/+La+Noy%C3%A9e+d%27Onagawa.html

« Elle me manque infiniment »

La femme de Yasuo Takamatsu a disparu, emportée par le tsunami qui détruisit Fukushima. Yasuo prend des cours de plongée sous-marine pour la retrouver. Ne souriez pas : depuis qu’Orphée descendit aux Enfers à la recherche de son Eurydice, nous avons appris à reconnaître l’universalité de certains drames intimes. La Noyée d’Onagawa nous fait voir, avec toute la densité et la délicatesse du poème, l’enchaînement des événements terrifiants qui bouleversèrent le Japon en 2011. On y voit d’abord le printemps naissant, délicat et ténu comme un haïku, puis la stupeur devant l’immensité de la vague qui se précipite vers la femme, on erre parmi les débris avec Yasuo, et on a le cœur qui se serre en le voyant prendre la décision d’aller la chercher. Ce n’est ni sensationnel ni voyeuriste : quand vous lisez ce texte, vous accompagnez le mari, votre main est sur son épaule, et vous imaginez les flots ondulants et tourbillonnants qui emportent la « noyée d’Onagawa ». (4ème de couverture)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans événement

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ma traduction de 5 poèmes de John Watson dans Recours au Poème

le poète australien John Watson à découvrir en suivant le lien : http://www.recoursaupoeme…