Accueil poésie « Le Nom des choses » (extrait) : deux poèmes de Giancarlo Baroni

« Le Nom des choses » (extrait) : deux poèmes de Giancarlo Baroni

0
0
63

Extraits de son dernier recueil,  qui vient d’être publié chez l’éditrice de PUNTOACAPO, deux poèmes qui m’ont particulièrement touchée :

 marilyne (1)

 

Come fantasmi furiosi

 

Depositando per primi una manciata di terra

o spargendo dei fiori

si deve seppellire chi ci è caro,

 

accertarci che la voragine l’accolga.

Arriverà altrimenti

come un fantasma furioso ad insultarci

 

per l’ingiustizia subita perché morti

quanto lui all’opposto

gli siamo sopravvissuti.

 

Comme de furieux fantômes

En déposant d’abord une poignée de terre

ou en jetant des fleurs

on doit ensevelir qui nous est cher,

s’assurer que le gouffre l’accueille.

Il reviendra sinon

comme un furieux fantôme nous insultant

pour l’injustice subie parce que morts

tout comme lui au contraire

nous lui avons survécu.

*

Quel che diventeremo

 

Quel che diventeremo lo sappiamo

non serve aggiungere. La terra

seppellita altra terra la trascina

fino a svegliarci. Chissà per quante volte

 

ancora subiremo, aspettando

tenacemente che l’universo cambi. Come di cenere

soffocata composti e desiderio.

 

Ce que nous deviendrons.

Ce que nous deviendrons nous le savons,

inutile d’en dire plus. La terre

ensevelie d’autre terre l’entraîne

au point de nous réveiller. Qui sait combien

de fois encore nous souffrirons, en attendant

tenaces que change l’univers. Comme de cendre

suffoquée et de désir composés.

BARONI COP fronte ridotta (1)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« INRI » et « Un Peu de Terre pour des Racines », sur Levure Littéraire, n.12

Un peu de terre pour des racines (extrait) Comme des graines jetées au vent les fonctionna…