Accueil poésie Haïkus tristes – détournement de vers (suite)

Haïkus tristes – détournement de vers (suite)

0
0
91

 

dos au temps patiente
l’heure qui vient est la meilleure
et tout passe ainsi

un soleil mouillé -
cœur de la fleur qui flétrit
au fond de ton oeil

 

en réponse aux haïkus sur image de Patrick Jocquel :

dos au vent

 

un soleil mouillé

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Haïku du confinement (5) : avec « l’homme des brumes » de Patrick Joquel

  Pour meubler le confinement, un défi personnel imaginé avec les haïku numéro 2 et 3…