Accueil poésie Giancarlo Baroni : « A Davide, et à tous les enfants qui courent vite » – photos Rémi Tournier

Giancarlo Baroni : « A Davide, et à tous les enfants qui courent vite » – photos Rémi Tournier

0
0
236

Image de prévisualisation YouTube
A Davide, et à tous les enfants qui courent vite

Tu cours tellement vite
que le vent n’arrive pas à te suivre :
il trébuche, il se traîne
il s’essouffle.
Tu cours tellement vite
que lorsqu’il pleut dehors
la pluie ne te mouille pas,

les chaussures sont inutiles
puisque tu ne touches pas le sol.
Tu vas vite aussi vite que l’éclair
et sur la ligne d’arrivée
il te dépasse juste d’un fil.

Pour te regarder, le temps
s’arrête lorsque tu cours.

26962099_489293988131463_2969856171057793668_o

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le papillon nocturne

Le platane respire dans l’aube grise - le cuir et cuivre de ses feuilles parle un la…