Accueil poésie DENİZ DAĞDELEN DÜZGÜN – « D’Alzeihmer »

DENİZ DAĞDELEN DÜZGÜN – « D’Alzeihmer »

0
0
416
nice (7)

photo mbp

Tes yeux
la ville inconnue la plus lointaine
de notre plus proche géographie
comme jamais visitée
et pourtant jamais abandonnée

Dans mon esprit, nulle ride ne couvre ton visage
alors que nous remontons les allées de gravier de la maternité
quand tu m’élevais enfant
Ce blanc
n’est pas la couleur de tes cheveux
mais
l’empreinte de mon pas sur ta joue

Oui. je connais
la piqûre des
souvenirs
Ta voix-
chanson silencieuse
de la plus proche géographie
mais mon nom est absent
de ton chant

Parler
oubliés un instant
les mouvements de tes yeux
se souvenir encore 

Mon enfance se dissout derrière les allées de gravier de ton visage
mais je peux encore t’entendre
dans ton profond silence

(trad. Marilyne Bertoncini)

L’auteur : 

MmdHhx-y_400x400Deniz Dağdelen Düzgün (en 1991) est né à Izmir. Il a fait ses études secondaires dans le département de français du Lycée Anatolien de Bornova, et il est diplômé du Département de génie mécanique de l’Université Technique d’Istanbul. Il a travaillé comme responsable des relations internationales au Mask Kara Theatre en tant que bénévole.
En novembre 2015, son premier livre de poésie Mavi Çelişki (La Contradiction Bleue) a été publié aux Editions Sıfırdan. Il a remporté le prix Yaşar Kemal Prix de la Poésie 2019 avec son poème  » L’abeille millénaire de Serez », ainsi que la troisième place au Concours de littérature de Smyrne avec son poème  “La Langue Maternelle De La Gare D’Alsancak”, en 2020.
Ses poèmes ont été traduits en anglais et publiés dans la revue littéraire américaine The Banyan Review et sur la Plateforme İlkyaz, une filiale de PEN International et publiés dans diverses anthologies.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Traduction d’un Poème Chinois de Ming Di, pour le 1er Mai

Le recueil de Mindy, poète chinoise que j’ai traduite, paraîtra en Juin, chez Recour…