Accueil Non classé Coup de projecteur sur un mot : « effectivement » bien nécessaire?

Coup de projecteur sur un mot : « effectivement » bien nécessaire?

0
0
254

GdWfZISK (1)Constatant effectivement l’avalanche des occurences de cet adverbe à la radio, ce matin, je me suis souvenue qu’il traînait déjà depuis plusieurs semaines (voire plusieurs mois) dans les discours qui m’entourent, et qu’il orne de sa présence chaque re-prise de parole (un peu comme « donc » en son temps servit à tisser un discours fragmenté, permettant au locuteur de reprendre souffle, donc, avant de « rebondir » sur la suite de sa pensée.)
Qu’en est-il de cette épidémie, me suis-je alors demandée? S’agit-il d’un pur tic de langage, de l’un de ces étais conversationnels appartenant à ce que la linguistique appelle la « fonction phatique », soit cette fonction du langage dont l’objet est d’établir ou de prolonger la communication entre le locuteur et le destinataire sans servir à communiquer un message (comme un « allo » au téléphone : revoir l’Essai de linguistique générale de R. Jakobson pour ceux que le sujet intéresse) – ou bien sa persistance, dans notre période de crise covidienne fait-elle effectivement sens?

Je me suis tournée vers mon dictionnaire préféré (j’en possède une partie sous forme de volumes matériels, série incomplète,   car le projet sous cette forme, si je me souviens bien, fut abandonné en cours de route – le Trésor de la Langue Française  que je retrouve sur le web, à l’adresse https://www.cnrtl.fr/)

Capture

J’y trouve en effet une justification – j’en saisis la nécessité, dans une époque où tout se déréalise, tout se délite, plus rien n’est sûr, ni aujourd’hui, ni demain… 

« Effectivement« , n’est autre qu’une bouée de sauvetage, un « doudou » linguistique, à savourer comme on suçotte enfant la tétine qui rassure.
C’est le mot qui, prononcé,  comme un mantra, garantit l’existence d’une réalité objectivement maîtrisable,  encadrable, prévisible… puisque la réalité n’est autre que l’ensemble des phénomènes considérés comme existant effectivement :
C’est donc un mot dont l’efficacité (je pense à son jumeau anglais, effective) est plus garantie que celle des vaccins et des mesures de confinement qui nous frappent et dont les effets sont encore à attendre.
Il convient dès lors de l’ajouter – comme une étiquette de garantie 100% sécurisante – à tous nos propos – dans l’espoir que la réalité s’y piège 
aussi et finisse, effectivement, par répondre à nos voeux d’une vie « normale »…

 

  • haïku du confinement (6) en écho…

    Sur le premier vers d’un haïku de Patrick Jocquel, un nouveau haïku  dans une autre …
  • Fantaisie Triste

         Fantaisie Triste   Tout au fond de ta valise, distrait amant qui m’abandonnes, …
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les images de l’acrobate

Dans un mois, j’atteins un âge marqué par un signe qui se retourne, comme le yin et …