Accueil poésie Les lecteurs de « L’Anneau de Chillida » en parlent

Les lecteurs de « L’Anneau de Chillida » en parlent

0
0
183
Je remercie Elizabeth Guyon-Spennato pour la belle surprise de ce jour : ce message reçu sur What'sApp à propos de sa lecture de L'Anneau publié par L'Atelier du Grand Tétras :

30714265_1899035913454440_8728887628818022400_oChère Marilyne,
j’ai lu et relu ton somptueux Anneau de Chillida et me décide enfin à t’écrire.
Hier je l’ai ouvert encore une fois et les sentiments que convoque ton parcours initiatique – presque ludique même, au début – vont d’une grande douceur à une profonde peine. Je t’ai suivie dans la lumière et l’obscurité, la couleur et l’ombre. Dès la première page, j’ai imaginé un merveilleux accès au Paradis, les cercles, la Divine Comédie…
Puis la mythologie s’est invitée, retour vers les jeunes années, âge d’un apprentissage heureux. Tu fais appel aux cinq sens, ou plutôt quatre, et l’ouïe s’invite dès que le son de ta voix fait bruisser, froufrouter - frusciare c’est mieux – les mots au rythme que tu leur insuffles. C’était encore plus aisé hier, car je venais d’écouter ton émission avec Carole et ta voix était bien imprimée en moi. Tout le parcours, je l’ai fait en t’écoutant lire tes mots, jouer avec les sons, les brassées de fleurs, de couleurs – le vert surtout, le vert souvent – entre songe et éveil, clins d’œil au Nord, un peu, à l’Italie, souvent, à Leyla et Majnûn, la nuit, le fou d’un amour qui ne s’accomplit que dans la mort.
Une double image vient clore ta poésie-sculpture, la Vierge bienveillante et la mort goguenarde, pareillement couronnées. Entraînement vers le précipice. Un frisson me parcourt encore une fois. Grandiose expérience !

Je remercie aussi Emanuela Rizzo qui a choisi, pour son projet de diffusion de poésie sur youtube, de lire un extrait de la partie "Labyrinthe des nuits" dans ma version italienne (à écouter en cliquant sur l'image ci-dessous) redonnant à ce texte sa double vie initiale (dont je parle dans l'émission de Carole Mesrobian, L'Ire du Dire, sur Fréquence Paris Plurielle - 

Image de prévisualisation YouTube

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Note de lecture sur « La Pierre Amour », de Xavier Bordes…

  dans le dernier numéro de Recours au Poème : Il en est des livres comme des pays : …