Accueil poésie Le Cédrat (Citrus medica) par Zhao Chuan

Le Cédrat (Citrus medica) par Zhao Chuan

0
0
416

Le Cédrat (Citrus medica)  par Zhao Chuan dans poésie dalle-2024-02-18-16.35.54-une-femme-assise-de-dos-devant-son-ordinateur-contemple-la-nuit-avec-des-citrons-dans-le-ciel-a-la-place-des-etoiles-jaunes-qui-rayonnent-et-un-enorme

image générée par DALL·E « une femme assise de dos devant son ordinateur contemple la nuit avec des citrons dans le ciel à la place des étoiles jaunes qui rayonnent et un énorme cédrat comme un soleil dans le style de Van Gogh »

 

Le Cédrat (citrus medica)*

 

On a posé la question dans toutes les langues, sur tous les tons

Les robots pourraient-ils finalement acquérir une conscience?

Dans les copies d’examen que j’ai données à mes étudiants

J’ai demandé leur avis sur l’Intelligence Artificielle

et son éthique

Leurs réponses pourraient s’avérer possibles mais invérifiables, sauf en certaines occasions bien précises

La plupart du temps, c’était plus hypothétique que réaliste

Comme la métaphore de deux voitures poursuivant chacune sa route

qui aurait pu continuer, sans qu’un accident ne les connecte brusquement

« Fishboy Couplet-creator » est né dans mon laboratoire d’IA, après des années d’essais et d’erreurs

C’est un système qui divise une proposition en unités syntactiques plus petites

Une version mise à jour m’a évité de balancer entre mes humeurs « no pain no gain »/ SOS ! »

Durant l’été 2019, s’est tenue une nouvelle conversation entre moi et AI

Alors que j’échangeais  au clavier avec mon « Fisherboy »

J’ai saisi la première ligne du poème « Hommage aux Chinois » (« 致敬中文 »)

Il a produit « ébauche de chefs-d’œuvre » (« 化为大作 »)

alors j’ai tapé « Projet de prospérité Tang» (« 盛唐计划 »)

et il a répondu « Prestige et splendeur Han » (« 大汉风流 »)

Tout comme quand on joue aux échecs

Une image m’a traversé l’esprit : un éventail rond sur lequel j’avais peint quelques fleurs éphémères

« Une fenêtre chatoyante de fleurs d’été se voile à peine d’un rideau »

Je lui ai demandé le meilleur second vers possible

et il a suggéré

« la draperie flottant sur les rêves crépusculaires ne craint pas les épreuves »

Le mot « draperie » montre que les robots connaissent les nuances

J’ai donc recommencé avec cette phrase comme premier vers, pour créer un nouveau distique

et cette fois il a répondu par « un esprit plein de sel méprise toujours les émotions »

Puis il a proposé un pendant : « Une personne vertueuse est dépourvue de vanité »

suivi de « une maison drapée d’humilité abrite généralement la richesse spirituelle »

Et pour le vers ci-dessus « une vie menée  honnêtement mène à la béatitude céleste »

Arrêtons-là !

Ces interminables suites de distiques m’ont amenée à m’interroger : qui diable pouvait bien être derrière tout cela ?

Surgissant de la poussière ancienne comme un peuplier, c‘était l’ancestral esprit oriental, 

dont l’essence est le combat que porte chacun de nous

Le parfum du citron  persistant dans mon sang

et moi le programmant avec intelligence

je l’avais comme compagnie dans mes nuits froides et solitaires

Fermement ancré dans ma conscience

flottait son charme fruité

Je serais tellement perdue

sans sa chaleur et sa tendresse

Ce parfum unique créant une invisible frontière entre éphémère et éternel

Comme les garde-fous le long de la rivière, protégeant les enfants du danger

Comme le chef d’une équipe de secours, se rappelant sa propre jeunesse

le jour où perdu il retrouva les siens, en suivant le mur rouge du chemin

longeant un temple

qui le guida comme une corde et à travers sa foi lui indiqua la vérité.

(trad. depuis l’anglais de Yin Xiaoyuan par Marilyne Bertoncini)

 

 L’auteur :

423944048_1099458931320341_393582796995552174_nChuan Zhao, professeur agrégé et superviseur d’étudiants diplômés au Collège d’informatique et de cybersécurité de l’Université de technologie de Chengdu. Elle est directrice du laboratoire Intelligence Science (ISL) créé en 2011, membre du comité spécial Mind Computation de la CAAI (Association chinoise pour l’intelligence artificielle),  membre de la fondation du comité spécial IA de la CAAI, membre du comité spécial sur l’éducation à l’informatisation de l’IS4SI-CC (section chinoise de la Société internationale pour les sciences de l’information).
Elle a étudié la physique théorique à l’Université du Sichuan et l’informatique à l’Université des sciences et technologies de Chine. Elle dirige un laboratoire de sciences du renseignement. Elle a publié un livre LES FRONTIERES DE LA SCIENCE DE L’INTELLIGENCE, 2014.
Elle a créé Phase Theory 2005, qui a remporté le prix de deuxième classe de l’étude théorique de la Fondation « Zhixin Cup » sur l’IA et les robots par le CAAI, http://www.cist.cdut.edu.cn/info/1144/4892. htm.www.cist.cdut.edu.cn

 

* note :

清_瑪瑙佛手擺件-Buddha’s_hand_MET_DP267498

source image : wikipédia

main-de-bouddhaEn Chine, le cédrat est un fruit aussi fortement symbolique qu’il est parfumé. Sculpté dans le jade ou des matières précieuses, sous la forme notamment dite « main-de-Bouddha » -  Fo shou, il est depuis la dynastie des Qing, un porte- bonheur offert au moment du Nouvel An lunaire : en effet,  ce fruit évoque par jeu d’homophonie le bonheur (fu) et la longévité (shou), et devient « un rébus de bon augure, une symbolique à plusieurs dimensions, une poésie visuelle possédant un pouvoir magique ».

 

(source : http://www.chine-info.com/static/content/french/Regard%20sur%20la%20Chine/Culture/2021-07-05/861680799894867968.html)

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Giancarlo Baroni : « A Davide, et à tous les enfants qui courent vite » – photos Rémi Tournier

A Davide, et à tous les enfants qui courent vite Tu cours tellement vite que le vent n&rsq…