Accueil poésie Yin Xiaoyuan : Amoncellement de nuées de mousson

Yin Xiaoyuan : Amoncellement de nuées de mousson

0
0
719
426608217_776094287286843_8682504105469424547_n

erreaa

–Lorsque vous naviguez en esprit à travers des amas de nuages de mousson, l’espace-temps devient fragmenté et floconneux.

Des ombres éthérées surgissent : père des cyclones, artisan des tornades, Il est là dans les rayons brisés de lumière blanche

–Repérez votre position actuelle ! Vos dernières coordonnées enregistrées étaient : 127°32′28″ E, 34°2′45″ S, d’où vous vous êtes rapidement éloigné.

–Cette zone dans laquelle je me trouve actuellement est bien au-dessus de votre perspective de latitude et de longitude, hors gravité…

–Réveillez-le et dites-lui qu’il dérive.

 

+++++1.Les nuages étaient comme une longue et soyeuse traîne de tulle ++5.Plongeant dans la grise nappe d’eau dormante

7. Lui, étendu dans la pénombre, des volutes de fumée s’élevant de son doigt

15. Cellules translucides, déconstructibles

 

++ 4. Des requins, tels des anthères arrachées par une bourrasque

+++2. Enveloppant d’un tourbillon un tendre embryon de verdure++

19. Venant à peine de repousser un loup affamé

++6.Avant le réveil

8. Aussi capricieux que la flottante mousse de mer

21. Sur les remous de ses légers pétales +

+++++ 10. Fluctuant comme à travers un molleton d’air +++

 

+11. « Leur température était aspirée et versée goutte à goutte dans un réservoir à rêves » ++

 

+++12.Quand leurs formes furent totalement investies dans des activités spirituelles de haut niveau

13. Et transformées en coquilles vides +++

+++14. Sans champ magnétique ni lumière infrarouge

16. Alors se forma une cascade…

++18. Ses bras

 

+17. Dans les eaux boréales, sur un bloc de glace en forme de nénuphar d’Amazonie, voguait un capitaine

+++9. Les saumons devenaient de plus en plus agressifs

 

+3. L’océan avait basculé en mode « brouillard»

 

20.Comme du givre tombant du ciel

22. C’est bien un rituel d’abandon à l’aube

 

–23. A la fin, tous les nuages fondirent en ruisseaux.

 

–Numéroter tous les fragments ci-dessus, et puis ? Les enchaîner?

–Créer des liens d’ancrage pour les mots-clés. Par exemple : 1=un vase ; 2=un facteur ; 3=un meurtre ; 4=une invitation

Donc « 2-4-1-3 » et « 3-2-1-4 » racontent des histoires différentes

 

Des créatures connues attaquent les gens depuis les eaux profondes… logiquement, personne n’est en sécurité

4h21 le 19 mars, 12h21 le 23 septembre, 23h21 le 8 février…

Récupérer les fragments, et les recoller suivant votre chronologie.

 

note de traduction :

ce poème à  recomposer en suivant les chiffres de la localisation géographique ou de la chronologie m’a fait penser au livre de Raymond Queneau, Mille milliards de poèmes, et aux jeux oulipiens. Les croix +++  évoquent le pôle électrique positif, de même que – - évoque le pôle négatif de l’électricité contenue dans les nuages, au coeur desquels règne le chaos, qui se résoud selon le lieu et le temps, au moment où « les nuages fondirent en ruisseaux. »

 

L’auteur : 

426608217_776094287286843_8682504105469424547_nYin Xiaoyuan (« 殷晓媛 » en chinois) est une  poète épique et d’avant-garde ainsi qu’une écrivaine multigenre et multilingue, fondatrice de l’École de poésie encyclopédique (fondée en 2007), initiatrice du mouvement d’écriture hermaphrodite et de nombreux projets croisés avec poètes/musiciens/artistes internationaux.
Elle est diplômée de l’Université d’études internationales de Pékin et membre de l’Association des écrivains de Chine, de l’Association des traducteurs de Chine et de l’Institut de poésie de Chine. Elle a publié 11 livres dont 5 recueils de poésie : Ephemeral Memories, Beyond the Tzolk’in, Avant-garde Trilogy, Agent d’ensemencement des nuages et Cloud Seeding Agent (Pinyon Publishing, USA)
Ses œuvres ont été traduites dans plus de 50 langues et publiées dans des magazines et incluses dans des anthologies. Elle a été invitée à des festivals de poésie dont « Poésie Vicence » (Italie, 2020+2022), « Cercle littéraire de Bitola » et « Aco Karamanov » (Macédoine du Nord). Elle a co-édité « POESÍA SIN FRONTERAS VII–Antología de poesía chino-española » avec Jaime B. Rosa (Olelibros, 2021) et « Sotto Voce » avec le professeur Glen Phillips (Centre international pour le paysage et la presse linguistique, Université Edith Cowan, 2023).
C’est une passionnée d’alpinisme qui a parcouru 3 fois la Chine entre 2018 et 2023 avec des expériences remarquables en haute montagne.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sophie Brassart, projet de portrait

« Celui qui fixe la/ lumière/ arrache des écailles/ d’ombre/ au soleil&nb…