le blog de MARILYNE BERTONCINI

Sous l’eau du sommeil

.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En ce lieu inversé sous l’eau de ton sommeil

les étoiles en mourant filent vers leur désastre

et les ramiers picorent des miettes de lumière

dans les prairies du ciel

.

.

13 novembre, 2017 à 10:38 | Commentaires (0) | Permalien


Shan Shui

.

Montagne et Eau se dégagent de l’ocre

et ouvrent plus que la fenêtre,

le mur tout entier,

devenu paysage de rêve,

où se perdre dans une brume d’or.

 

IMG_1151

 

29 septembre, 2016 à 17:50 | Commentaires (0) | Permalien


Méditation : fragment d’Héraclite, n. 36

composition (15)

« Pour les âmes, mort est devenir eau,

et pour l’eau, mort, devenir terre.

Mais de la terre, l’eau naît,

et de l’eau, l’âme. »

dans la traduction de Jean-Paul Dumont,

et sur un bref  extrait d’une musique du groupe SÖNDÖRGÖ, dont le nom évoque si justement, me dit Maria Maïlat, l’écoulement de l’eau,

un montage vidéo à voir ici :

https://www.youtube.com/watch?v=7FYlO3LbVoM

 

 

9 mai, 2016 à 9:01 | Commentaires (0) | Permalien


Viole di Marzo

IMG_6358

Une tendre constellation flotte bras ouvert

sur le cristal de l’eau

toute piquetée des bulles

qui tremblent dans le verre d’où monte

le sucre du parfum couleur de terre

et d’améthyste

 

Leurs bouches acidulées de safran

parlent la langue du souvenir

oramai smorzate mammole di Parma

tra le pagine del libro richiuso

poi dimenticato

 

Déjà sur le talus

près des mousses ce matin

elles imprègnaient la cire de mon âme

de leur mélancolie douce et

violante

 

O comme un philtre magique

j’aimerais boire de cette eau

où trempent aussi deux tiges

de muscaris

Peut-être ouvrirait-elle la porte de la mémoire

 

J’imagine Eurydice couronnée de pensées

cheminant dessous les prés

s’abreuvant aux fleuves souterrains

où flottent comme ces étoiles les souvenirs des vivants.

 

3 mars, 2016 à 16:49 | Commentaires (0) | Permalien


Haïku de l’eau

DSCN8765

L’eau est la peau de l’océan

Elle caresse les bateaux

et les poissons cachés

tout comme mes pensées.

11 mai, 2015 à 12:00 | Commentaires (0) | Permalien


L’Envers du Monde

ce poème fait partie de l’anthologie « Saisir au vol »colligée par Sabine Huynh et illustrée par Mathilde Roux, dans le dernier numéro de « Terre à Ciel » que je remercie de m’accueillir en si belle compagnie :  http://www.terreaciel.net/Saisir-au-vol#.VSy1Y2wcTIV

3mr_sautvide

14 avril, 2015 à 8:44 | Commentaires (0) | Permalien


Haïku du souvenir

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fusées des rires de l’enfance

jaillissant     vert     des corbeilles et bassins

Baudelaire      je pense à vous

dans les reflets des jets d’eau.

17 décembre, 2014 à 10:29 | Commentaires (0) | Permalien