le blog de MARILYNE BERTONCINI

La Revue « POSSIBLES », nouvelle série, n.5

La revue numérique dirigée par Pierre Perrin consacre une belle page à Labyrinthe des Nuits dans son sommaire de février 2016  :

Capturepossibles

à lire en copiant le lien : http://possiblesuite.free.fr/pos5bert.php

8 février, 2016 à 12:21 | Commentaires (0) | Permalien


un dessin de Pierre Rosin

pour un extrait de La Nuit de Lilas :

pierre rosin

Lacis et entrelacs

arabesque de branches

cachée sous les feuillages

labyrinthe secret où se perd

la mémoire

en quête de soi-même

 

5 février, 2016 à 16:19 | Commentaires (0) | Permalien


Perdu en Crête – sur un dessin de Pierre Rosin

perdu en crête - pierre rosin

La fourmi tire son fil dans la mémoire-coquillage

et l’aube s’irise du reflet des souvenirs

dans la forêt remembrée

.

Comme les ailes d’un papillon

se déplissent les feuilles-mots

dans la pelote du cocon

où leur frisson de soie agite le passé

sur le dédale sans pensée

.

La doulce douleur brode sa pluie de mai

sur les plaies qui s’effacent dans les lobes nacrés

de la mémoire-cicatrice.

21 janvier, 2016 à 10:22 | Commentaires (0) | Permalien


Deux Burins de Dominique Crognier … et leur légende :

Cadeau trouvé ce matin, dans ma boîte aux lettres – les voici accompagnés des poèmes qu’ils m’ont inspirés :

 

dominique crognier burin 1b

 

 

Ariane s’en fût,

tirant le fil de l’ombre :

Pelote obscure ouvrant,

au flanc du labyrinthe,

Le vertige d’un seuil

à la lumière noire.

 

 

 

*

 

dominique crognier burin 2bis

 

 

Quelle plume mime un oiseau

sur le carreau de la nappe

Le soir tombe et la carafe

a des regrets de rubis

A son flanc qui s’obscurcit.

 

4 décembre, 2015 à 17:06 | Commentaires (0) | Permalien


« Le Fourminautore » dans « Journal de mes paysages »

 

Mon  texte sur le labyrinthe dans le numéro 2 de la jeune revue « cosmoréaliste » Jdmp (à commander à l’adresse suivante : journaldemespaysages@gmail.com),

un grand merci à Pierre Saunier, Martin Wable et toute l’équipe :

2015-05-20 14-13-24_0018

 

 

20 mai, 2015 à 15:36 | Commentaires (0) | Permalien


La Rouille du Temps (8) avec Bérénice Mollet

éclosion au soir brun (peut être)n

 

Dans l’espace apaisé surgissent mes pensées

et l’île bleue où mènent en pointillé

le dédale de la toile

et l’échelle ajourée du voyage idéal.

*

18 mai, 2015 à 17:18 | Commentaires (0) | Permalien


After the Flood

after the flood pour Angel Press envoyél

16 mars, 2015 à 19:15 | Commentaires (0) | Permalien


Ecrire

DSCN1760 

De l’absence sans lieu

d’au-delà des déserts

de par-delà les mers où le temps ne s’écoule

suivant les obscures blessures de la page vierge

cherche, incis, l’élément secret

que sinueusement trace

la lettre

avec lenteur

à travers ses détours

dans le flot de l’imaginaire

et ses remous

comme une houle

De l’autre rive du souvenir

écoute

en l’oblitération

oblique réson affaibli

la pensée effacée

l’altération même de

l’imaginaire

qui s’y soumet

L’Oubli

pur

en dehors du temps

en-deça du souvenir

Oblat sacré qu’expose l’ostensoir

Vérité absente

soleil

sans

iris

DSCN1766

29 novembre, 2014 à 6:55 | Commentaires (0) | Permalien


Night of Lilac

cliquer sur le lien :

http://cordite.org.au/?s=night+of+lilac

 

 

 

 

HANBURY  jardin  botanique  ITALIE (71)

 

2 novembre, 2014 à 19:29 | Commentaires (0) | Permalien


Lasciate ogni speranza, voi ch’entrate…

 

 

Dans les déchets de la mémoire fleurissent

Dans les déchets de la mémoire fleurissent

 

 

On pourrait dire que Minotaure était

dans l’enfer de sa solitude

un enfer construit de ses mains

- l’enfer dans sa tête

le labyrinthe de sa tête -

 

8 août, 2010 à 19:58 | Commentaires (0) | Permalien