Accueil poésie Lost in Translation

Lost in Translation

0
0
88

stucco antico - collezione personnale.

.

I just feel like Lot’s wife :

lost in translation,

in the caustic desert -

everlasting pillar of salt,

the last image of a forlorn cry

and the briny taste of their tears

out of this land of no language.

Charger d'autres articles liés
  • Un autre regard sur Parme

    en réponse humoristique – clin d’oeil et détournement – au très beau liv…
  • Rêve pratique

    Je rêve… d’une bibliothèque, une vraie, spacieuse, avec des étagères bien rang…
  • « Memoria viva delle pieghe » in libreria a Parma

      Non avete ancora letto Memoria viva delle pieghe? Lo potete trovare (10 euros) dall…
Charger d'autres écrits par marilyne bertoncini
Charger d'autres écrits dans poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Haïku de l’Oeil

  * L’oeil du monde palpite Le vent ploie les oiseaux Qui te regarde encore dans l&r…